Burning quoi?

Je vais vous faire une confession, je suis un « burner ». Ne vous en faites pas, je ne mets pas le feu aux maisons de mes voisins ni n’incendie les voitures les soirs de coupe Stanley. « Burner » est le surnom que l’on donne aux participants d’un évènement assez particulier (c’est le moins qu’on puisse dire) et malheureusement pas très connu au Québec, le Burning Man.

Le Burning Man est certainement l’un des évènements les plus difficiles à décrire qui soient. « Comment vais-je bien pouvoir expliquer ça? » est LA question qui obsède immanquablement tous les novices qui y mettent les pieds. Selon le site officiel de l’évènement, tenter de décrire le Burning Man à quelqu’un qui n’y est jamais allé, c’est un peu comme essayer d’expliquer une couleur à un non-voyant. C’est tout dire!

Je vais commencer par la partie facile. Ça se tient tous les ans depuis plus de 15 ans dans un désert reculé du Nevada. Ça dure une semaine (fin août), et la dernière édition a attiré plus de 40 000 personnes.

Pour le reste, ça se complique.

Plusieurs décrivent le Burning Man comme un festival d’arts alternatif (vrai, mais trop simpliste). D’autres disent que c’est un gigantesque rave (aussi vrai, mais beaucoup trop simpliste). Pour plusieurs, le Burning Man est une « expérience » sociale et créative (très vrai, mais…). Les mauvaises langues affirment que c’est un endroit de toutes les luxures, et où les gens déambulent presque nus (ouiiiii, ça aussi c’est vrai!). L’une des plus belles définitions que j’ai entendues vient de mon adorée blonde : c’est un endroit où, pour la première fois de ta vie, tu es confronté à tes propres limites (tellement vrai). Bref, ce ne sont pas les définitions qui manquent (tapez Burning Man dans Google juste pour voir).

Pour moi, le Burning Man c’est tout ça, mais c’est également l’endroit où rencontrer des libres penseurs extraordinaires, l’endroit où l’on est le témoin et le participant de délires créatifs inimaginables, et surtout, un endroit qui permet de se découvrir soi-même en s’enrichissant d’une orgie d’expériences humaines intenses et inoubliables. Ouf!

C’est pour ça que j’y assiste sans faute depuis maintenant 5 ans.

Cela dit, vous vous demandez sûrement qu’est ce que le Burning Man a à voir avec le web, la technologie et les médias? Ciel! Suis-je déjà en train de m’écarter d’une façon aussi grossière de ma « ligne éditoriale »?

Premièrement, le Burning Man a servi de catalyseur à plusieurs idées et réflexions qui façonnent maintenant ma pensée, et dont ce blogue est le reflet. C’est une de mes raisons d’en parler. Une autre, c’est simplement que cet évènement gagne à être connu.

Mais la raison principale est que je vois un lien entre « l’expérience Burning Man » et se qui ce passe, ou plutôt ce qui pourrait se passer avec le web, l’internet et tout le tralala. Mystérieux n’est-ce pas?

« Stay tune » comme ils disent…

Pierre M

P.-S. Il y a des tonnes de textes et de photos disponibles sur le web au sujet du Burning Man. Je me contenterai donc de vous mentionner celui-ci, sur lequel je suis tombé récemment (en anglais). J’aime bien aussi les photos ici et ici. Et je m’en voudrais de passer sous silence ce site où l’on peut voir de superbes photos de la non moins superbe faune que l’on retrouve là-bas, surtout qu’on peut y voir ma blonde à moi.

Tags:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :