La loi de Craigslist

Une nouvelle hilarante ici à propos de la mésaventure d’un gars de l’Oregon avec le site de petites annonces Craigslist. Quelqu’un aurait publié à son insu une annonce à l’effet que toutes ses affaires, incluant son cheval, étaient à donner. Il a eu toutes les misères du monde à stopper des gens qui se poussaient allègrement avec ses affaires en s’obstinant qu’ils étaient dans leurs droits, sous prétexte que c’était annoncé sur Craigslist.

C’est comique, mais en même temps triste. Triste parce que c’est une indication que les internautes en général n’ont pas encore acquis la maturité nécessaire pour bien utiliser le web.

On le sait depuis longtemps, l’information est l’une des principales clés du pouvoir. En mettant à notre disposition une quantité quasi illimitée d’information, non censurée et facilement accessible, le web nous donne à tous, internautes, un pouvoir sans précédent dans l’histoire humaine. Un grand pouvoir.

Et qui dit grand pouvoir dit grande responsabilité.

Contrairement à ce à quoi les médias traditionnels nous ont (presque) habitués, l’information disponible sur le web est loin d’être toujours exacte. L’une des grandes responsabilités qui incombent dorénavant aux internautes est celle de développer et d’utiliser un sens critique à l’égard de toute cette information. La responsabilité de réfléchir sur l’information.

La communauté numérique ne pourra pleinement bénéficier du nouveau pouvoir de l’information que lorsqu’elle aura acquis la maturité nécessaire pour prendre en charge les responsabilités qui vont avec.

Prenez l’exemple du journalisme citoyen. Ce phénomène est très critiqué parce que l’information qu’on y retrouve n’est pas nécessairement vérifiée, complète, impartiale ou même véridique. Ce qui est tout à fait exact.

Pourtant, pouvoir disposer presque en temps réel d’information à la source provenant des gens qui vivent et souvent subissent l’évènement est tout simplement extraordinaire. Ou plutôt, a le potentiel d’être quelque chose d’extraordinaire, si les internautes développent le sens critique requis pour utiliser l’information adéquatement et à sa juste valeur. Sinon, le journalisme citoyen peut effectivement être un outil plutôt pernicieux, et même dangereux.

On pourrait croire que nous sommes encore loin d’avoir acquis cette maturité. Peut-être bien, mais je crois que cela viendra. Après tout, la nouvelle révolution de l’information n’en est qu’à ses tout débuts. J’ai bon espoir que les prochaines générations seront bien meilleures dans l’utilisation de l’information. Et c’est alors qu’on réalisera vraiment le plein potentiel du web.

Pierre M

2 Responses to “La loi de Craigslist”


  1. 1 Modotcom 29 mars 2008 à 9:50

    Bien dit : il faut lire Normand Baillargeon que je cite tout le temps, son livre Petit Cours d’Autodéfense Intellectuelle, ou comment développer et maintenir la rigueur de l’esprit critique, extrêmement important. Tu décris très bien le phénomène, alors que nous sommes entourés d’une prolifération d’information exquise et extraordinaire, il faut être nous-mêmes de plus en plus aguerris.

    http://www.librairiepantoute.com/fichelivre.asp?id=abisdsaabpzab&/petit-cours-d-autodefense-intellectuelle-nouvelle-edition/normand-baillargeon/2895960445

    ciao Pierrot, Mo


  1. 1 La révolution Wikipedia « Le monde change…et pourquoi pas? Rétrolien sur 10 décembre 2008 à 4:47

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :