Boycottage mémétique

On parle énormément ces jours-ci de la pertinence ou non de boycotter les Jeux olympiques de Beijing. Que ce soit le boycott de l’évènement au complet ou uniquement de la cérémonie d’ouverture, le débat fait rage. Et à voir le succès des manifestations entourant le parcours de la flamme, une partie importante de la population semble se sentir concernée par le sujet.

Ce qui me surprend dans tout ça c’est que, malgré les nombreux appels au boycott visant la classe politique mondiale, aucune initiative à grande échelle visant monsieur et madame tout le monde ne semble exister. On retrouve bien sur Facebook de nombreux groupes faisant la promotion d’un boycottage mais, corrigez-moi si je me trompe, aucune initiative mondiale du type Earth Hour.

Pourtant, on le sait et on le dit, la Chine semble vouloir utiliser les Jeux comme outil de promotion, pour ne pas dire de propagande. Dans ce contexte, la population mondiale possède un pouvoir non négligeable, le pouvoir de simplement refuser de « consommer » et de propager l’information. Quelle meilleure façon d’exprimer un désaccord à celui qui désire par-dessus tout de la visibilité que de l’ignorer complètement.

Il y aurait bien sûr un impact économique sur les diffuseurs traditionnels (télévision, journaux), et par ricochet sur le CIO (à l’avenir, ils y réfléchiront à deux fois avant d’accorder les jeux à ce genre de pays controversé) et sur l’organisation chinoise.

Mais c’est surtout le potentiel d’un tel boycott sur la toile qui est intéressant. Imaginez si aucun blogue ne parle de l’évènement, si personne ne « digg » l’information et si les internautes boudent les sites traitant de celle-ci. On assisterait à l’une des premières « manifestations mémétiques » (relatif au mèmes) à grande échelle de l’histoire.

L’impact symbolique serait extraordinaire. Plus que symboliques, les répercussions à long terme seraient à mon avis considérables bien que difficiles à prévoir.

Et tout ça par une action hautement pacifiste. C’est d’ailleurs ce qu’a décidé de faire Patrick Lagacé du journal La Presse.

Personnellement, je ne crois pas que le boycottage des Jeux dans son ensemble soit une bonne idée. Historiquement, l’impact de ce genre d’initiative s’est avéré négligeable. Ensuite, les victimes principales en sont les athlètes. Mais surtout, cela risque de braquer d’une façon dangereuse le peuple chinois qui vit malheureusement sous le joug d’une désinformation institutionnalisée.

Par contre, le boycottage de la cérémonie d’ouverture, qui n’est rien d’autre qu’un gros évènement de relation publique pour la Chine, représente un compromis intéressant. De plus, étant un évènement très ponctuel, un boycottage mémétique est beaucoup plus réalisable, et aucun athlète n’en serait pénalisé.

Le 5e pouvoir a ici un moyen puissant de se faire entendre. Reste à savoir si le bébé est prêt à se redresser.

Pierre M

0 Responses to “Boycottage mémétique”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :